Rébellion ou consensus, ça c’est vraiment français

L’orthographe simplifiée…  une tendance vintage ? Eh oui nénufar, d’origine persane, s’écrivait bien ainsi jusqu’en 1936 sous la plume de Proust et de Balzac. Ou une tendance de simplification pour faciliter la vie au plus grand nombre : enfants, ados et adultes ? Ou une tocade mais attention plus une toquade ! Un phénomène de mode ? Non c’est trop sérieux pour les rebelles.

Tout compte fait, nous acceptons bien d’autres changements ou évolutions : les anglicismes dans notre vocabulaire quotidien, l’écriture simplifiée des SMS, les nouveaux langages des ados évoluant à une vitesse fulgurante comme les téléphones de la marque à la pomme…  alors finalement tout change, tout bouge mais parfois plus vite que notre temps d’assimilation.

Bon c’est vrai, on va s’arracher les cheveux pour savoir si le mot que l’on vient décrire est correct ou non, et si certains changements peuvent s’appliquer à d’autres mots. Et puis, nous avons oublié de leur demander leur avis à tous ces mots et ils vont se bagarrer et s’invectiver dans nos pauvres cerveaux, interrompus par nos « oui mais !» ou « oh je ne sais plus ?!». Patience et adaptation en attendant les prochaines réformes…

En tous les cas, Google qui est pourtant au taquet sur tout ce qui se passe sur notre chère planète m’a suggéré ceci quand j’ai tapé ponch : « Essayer avec cette orthographe : punch ». Les américains ne sont pas encore au courant LOL ! Non, je veux dire : « ça me fait trop rire »… A la vôtre !

Que cela ne vous pas empêche d’écrire et de lire entre les mots.

Poster un commentaire


+ 4 = cinq