Le bookcrossing

Des livres libres, cette idée me plait bien.

Libéré un livre dans un train, sur un banc public (l’été !), dans un lieu choisi, prémédité ou au hasard d’une ballade et d’une pause café, voilà la démarche des bookcrossers et le nouveau destin de milliers de livres heureux de vivre une aventure digne d’un roman ! Entassés souvent dans un carton ou sur une étagère poussiéreuse, grâce à ce concept les livres peuvent connaitre une autre vie parfois bien loin de leur lieu de résidence voire jusqu’à être libérés sur un autre continent. Vous avez adoré un livre, vous le possédez en trois exemplaires, alors librez-en un. Vous devez faire le tri dans votre étagère car la dernière pile atteint bientôt le plafond, alors libérez-en plusieurs.Vous sentez que votre copine en a assez que vous lui offriez les romans à l’eau de rose que vous avez hérités de votre tante, alors libérez-les.

Bien sûr cela ne s’arrête pas là. Pour canaliser cette action devenue mondiale, l’américain Ron Horbaker a créé le label Bookcrossing permettant de suivre l’épopée d’un livre libéré. Son idée de « Faire du monde une bibliothèque »  a séduit des milliers de lecteurs, amoureux des livres et pas seulement d’aventure ! Le principe : vous avez sélectionné un livre, vous vous inscrivez sur le site bookcrossing.com, vous l’enregistrez, éditez une étiquette à coller sur la 2ème de couverture comportant son numéro d’identification unique et vous le libérez. L’heureux chanceux comprendra rapidement la démarche et si sa curiosité le titille il se connectera sur le site et vous donnera des nouvelles de sa trouvaille, ses commentaires de lecture et le lieu où il pensera le libérer et ainsi de suite. A chacun sa méthode de libération, les perfectionnistes pousseront le détail jusqu’à faire concorder le titre, le thème du roman au lieu qu’ils choisiront.

Lire, donner à lire. Relâcher ou découvrir un livre, c’est redevenir l’enfant excité par l’aventure et l’enthousiasme du geste. C’est donner une vie de héros à un livre, voilà tout le charme du bookcrossing. C’est un acte créatif et jubilatoire on ne peut plus simple. Faire plaisir en créant la surprise, parfois peut-être redonner le goût de la lecture, et aussi partager, commenter, autant d’actions gratuites ou l’échange n’est pas virtuel. On donne, on reçoit par hasard… Une belle histoire à suivre ! 

P.S. : j’ai libéré un livre il y 3 jours au « Square d’Aramis » à Lille… à suivre, aussi…

Poster un commentaire


deux − = 0